Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le curieux aller retour Paris - Auckland
  • : Indonésie Philippines Vietnam Cambodge Laos Thaïlande Australie Nouvelle-Zélande Polynésie Etats-Unis
  • Contact

Rédacteur

  • Dedelagodasse
  • Juste parti faire le tour du monde pendant 1 an...
  • Juste parti faire le tour du monde pendant 1 an...

Recherche

Lien vers les photos

Archives

Geo map

Pages

29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 16:51

"You press the button, we do the rest"

 

 

En 1969, la pellicule KODAK filmait les premiers pas sur la Lune qui étaient regardés par 450 millions de téléspectateurs !

En 1978, l’ingénieur de recherche de chez Kodak, Steve Sasson, dépose le brevet de l’appareil photo numérique.

En 1987, le partage du monopole mondial de la fabrication depuis 1926 avec Charles Pathé, avec KODAK PATHE, commence à s’effriter et l’usine de Vincennes (berceau de la famille des charcutiers de parents de Charles Pathé) est démolie.

En 1992, les Kodakettes de Jean-Paul Goude inventés en 1984, sponsorisent les Jeux Olympiques, mais tout commence à tourner en eau de boudin.

En 2007, la destruction du deuxième emblématique site de KODAK PATHE, à Chalon en France, marque la fin des haricots ou tout au moins celle de la couche photo au gélatino-bromure.

Le siècle de monopole, à une marge ou une rentabilité inégalée à ce jour, s’achève par la disparition de l’industrie chimique de la pellicule en nitrocellulose née dans les années 1890.

En 2012, c’est la faillite d’une hégémonie mondiale hyper rentable qui a été aveuglée et a raté le virage de la reconversion vers l’industrie électronique de remplacement, avec l’appareil photo qu’elle a inventé en 1978 !

Je remercie KODAK et Steve Sasson sans qui mon blog n'aurait jamais existé et à qui je rends aujourd'hui justice pour les couleurs que je peux faire partager à mes lecteurs.

Je dédicace cet article à Jean-Jacques qui ,après avoir travaillé chez KODAK, ne s'est pas reconverti dans la charcuterie des aieuls de ses patrons mais dans la restauration haute en couleurs et en saveurs !
Je suis triste pour le voleur de couleurs mais les belles images resteront gravées dans ma mémoire ...
Bonne retraite et à bientôt pour féter ça !

 


 
Le petit nageur ressemble à Greg, lol...

 


Partager cet article

Repost0
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 12:27

P1050666J'aurais bien aimé illustrer ma visite sur le mur de Berlin par la chanson "The wall". Mais Pink Floyd n'est pas allemand mais britannique. C'eut été de ma part une faute de goût même si le mur n'est pas une oeuvre architecturale magnifique en dépit de ses 155 kilomètres de long et 3 mètres de haut. Notre ligne Maginot était plus belle et sympathique, comme Versailles peut l'être en comparaison du chateau de Charlotte à Berlin. Les allemands ne sont donc pas de grands architectes ou décorateurs mais plutot de grands musiciens même s'ils n'ont pas joué du pipeau dans les années 40...

Tous les goûts sont dans la nature, et les gouts allemands restent très années 70 avec des tapisseries de couleur mauve, orange, ocre ou vert pomme un peu brut et des bâtiments assez rectilignes.




Les allemands sont à la pointe d'un art nouveau qui remonte à 1970 et la naissance du groupe "Kratwerk" ("Centrale électrique" en français). J'ai choisi cette version assez trash du groupe Kraftwerk pour aussi évoquer le progrés et l'arrêt allemand du programme nucléaire qui permettra d'émettre demain plus de CO2 dans l'atmosphère. Entre l'atome et le CO2, le choix écolo n'est pas facile à faire...

P1050623

 

 

 

Partager cet article

Repost0
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 10:14

Un bel abri atomique au coeur de Berlin !P1050647

Je me suis intéressé au prix de l'immobilier berlinois ; 1000 euro/m² à 2500 euro/m2 à Berlin , soit 4 à 10 fois moins cher qu'à Paris . Cherchez l'erreur !


La conséquence de cette différence de prix du foncier se traduit dans l'assiette par une pizza 30 à 50 % moins chère qu'à Paris ...

Ce n'est pas l'assiette fiscale qu'il faut revoir en France mais le prix de l'immobilier : faire péter la bulle en construisant des tours géantes et belles comme Le Corbusier le préconisait dans les années 30...

P1050566

 Le programme moderniste de Schlangenbader straße avec ses premiers habitants arrivé en 1980 sur le tunnel de 600 m

 

Partager cet article

Repost0
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 10:51

P1050407


Un titre en clin d'oeil que peu de monde comprendra, mais ce n'est pas grave . Après Marlène Dietrich, j'étale ma kultür musikale germanique dans un autre style.

Les cours d'allemand ne m'ont jamais botté, bien que les chants allemands aient pu rythmer certains trajets entre le clair de lune à Maubeuge et ma taupe lilloise.J'avais le choix entre Wagner et Heili, Heilo, Heila. Tout le monde connait Richard mais tout le monde ne connait pas Heidi...

Je découvre avec horreur aujourd'hui que Heilo, heilo, heila n'est pas un chant barbare mais un chant à boire et que le titre n'est pas HEILI, HEILO, HEILA mais HEIDI, HEIDO, HEIDA...C'est une sehr Gross Surprise !

 

Un sou et un écu qui m’appartenaient tous deux
Le sou était pour l’eau et l’écu pour Le vin, oui Le vin,
Le sou était pour l’eau et l’écu pour Le vin.
Le propriétaire et la servante disent tous deux : « O malheur ! »
Le propriétaire quand j’arrive et la servante quand je m’en vais.
Mes bas sont effilés, mes bottes sont déchirés et, dehors dans la bruyère, l’oiseau chante librement.
Et s’il n’y avait de route nulle part, je resterais tranquillement à la maison et s’il n’y avait pas de trou dans le tonneau, je ne sortirai pas pour boire.
C’était une grande joie lorsque le seigneur dieu l’a créé,
Un gars en grande tenue, seulement dommage qu’il buvait.

P1050541

 

 

Partager cet article

Repost0
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 10:23
P1050450« Il y a 2 000 ans, la phrase la plus glorieuse était civis romanus sum (Je suis citoyen romain). Aujourd'hui, dans le monde de la liberté, la phrase la plus glorieuse est " Ich bin ein Berliner".. Tous les hommes libres, quel que soit l'endroit où ils vivent, sont des citoyens de Berlin, et, en tant qu'homme libre, je suis fier des mots : Ich bin ein Berliner ! »
Le 23 juin 1963, je n'étais pas loin d'assister, devant le mur de Berlin, au célèbre discours de John Fitzgérald Kennedy..
Presque 50 ans après, le mur est tombé mais le discours reste...

« Notre mode de vie est attaqué. Ceux qui se font notre ennemi s’avancent autour du globe. La survie de nos amis est en danger. Et pourtant on n’a déclaré aucune guerre ; aucune frontière n’a été traversée par des troupes en marche ; aucun missile n’a été tiré. Si la Presse attend une déclaration de guerre avant qu’elle n’impose l’autodiscipline des conditions de combat, alors je peux seulement dire qu’aucune guerre n’a jamais posé une menace plus grande à notre sécurité. Si vous attendez une découverte de danger clair et présent, alors je peux seulement dire que le danger n’a jamais été plus clair et sa présence n’a jamais été plus imminente. Cela exige un changement de perspective, un changement de tactique, un changement de missions, par le gouvernement, par le peuple, par chaque homme d’affaires, chaque leader de travail et par chaque journal. Car nous sommes confrontés, dans le monde entier, à une conspiration monolithique et impitoyable qui compte principalement sur des moyens secrets pour étendre sa sphère d’influence par l’infiltration plutôt que l’invasion, la subversion plutôt que les élections et l’intimidation au lieu du libre arbitre. C’est un système qui a nécessité énormément de ressources humaines et matérielles dans la construction d’une machine étroitement soudée et d’une efficacité remarquable, elle combine des opérations militaires, diplomatiques, de renseignements, économiques, scientifiques et politiques. Leurs ramifications sont occultées et non publiées. Ses erreurs sont enterrées et ne font pas les gros titres, on fait taire ses dissidents, on ne les glorifie pas ; aucune dépense n’est mise en question, aucune rumeur n’est imprimée, aucun secret n’est révélé. Elle conduit la guerre froide, en bref, avec une discipline de guerre qu’aucune démocratie n’espérerait jamais vouloir égaler… C’est pourquoi le législateur athénien décréta comme criminel tout citoyen se désintéressant du débat… Je sollicite votre aide dans l’immense tâche qui est d’informer et d’alerter le peuple américain avec la certitude qu’avec votre aide l’homme deviendra ce pour quoi il est né libre et indépendant. » JFK - juin 1961P1050519La porte Brandenburger

 

 

Partager cet article

Repost0
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 20:31
Un article historico-bucolique, inspiré par cette merveilleuse chanson moins célèbre que Lili Marleen , l'hymne de la seconde guerre mondiale écrit par un Hans Liep en 1915, un poète amoureux de Lili, la nièce de sa logeuse, et de Marleen, une infirmière.
 
"Where have all the flowers gone? ", où vont les fleurs,  fut écrite pendant la guerre froide  en 1955 par l'américain Peter Seeg ,un musicien américain protestataire qui, comme Marlène Dietrich , fut mis sur la liste noire de la lutte anti-communiste du maccarthysme.
L'occasion pour moi d'introduire mon escapade berlinoise et de redécouvrir l'histoire d'une chanteuse allemande devenue américaine et à défaut de devenir française, avec ses flirts des années 40 avec le père Joseph Kennedy, le fils John Fitzgerald Kennedy et le saint esprit Jean Gabin...
Je pars à la découverte nostalgique des histoires de La seconde guerre mondiale, de La guerre froide ....
Que sont devenues les fleurs du temps qui passe
Que sont devenues les fleurs du temps passé
Les filles les ont coupé elles en ont fait des bouquets
Apprendrons-nous un jour apprendrons-nous jamais

Que sont devenues les filles du temps qui passe
Que sont devenues les filles du temps passé
Elles ont donné leur bouquet aux gars qu'elles rencontraient
Apprendrons-nous un jour apprendrons-nous jamais

Que sont devenus les gars du temps qui passe
Que sont devenus les gars du temps passé
A la guerre ils sont allés à la guerre ils sont tombés
Apprendrons-nous un jour apprendrons-nous jamais

Que sont devenues les fleurs du temps qui passe
Que sont devenues les fleurs du temps passé
Sur les tombes elles ont poussé d'autres filles les vont les couper
Apprendrons-nous un jour apprendrons-nous jamais

« Devant la caserne

Quand le jour s'enfuit,

La vieille lanterne

Soudain s'allume et luit.

C'est dans ce coin-là que le soir

On s'attendait, remplis d'espoir

Tous deux, Lily Marlène. (bis)

Et dans la nuit sombre

Nos corps enlacés

Ne faisaient qu'une ombre

Lorsque je t'embrassais.

Nous échangions ingénument

Joue contre joue bien des serments

Tous deux, Lily Marlène. (bis)

Le temps passe vite

Lorsque l'on est deux !

Hélas on se quitte

Voici le couvre-feu…

Te souviens-tu de nos regrets

Lorsqu'il fallait nous séparer ?

Dis-moi, Lily Marlène ? (bis)

La vieille lanterne

S'allume toujours

Devant la caserne

Lorsque finit le jour

Mais tout me paraît étranger

Aurais-je donc beaucoup changé ?

Dis-moi, Lily Marlène. (bis)

Cette tendre histoire

De nos chers vingt ans

Chante en ma mémoire

Malgré les jours, les ans.

Il me semble entendre ton pas

Et je te serre entre mes bras

Lily… Lily Marlène. (bis) »

 

Partager cet article

Repost0
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 09:00

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais les photos des trois articles précédents de ce 1er mai n'avaient aucun lien avec le sujet de l'histoire!

La chambre d'hôtel des îles Fidji à 15000 euros la nuit ou un Brest-Pospoder à la verticale n'auront jamais la poésie de la chanson du grand Jacques !

 

 

P1050259

Partager cet article

Repost0
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 08:50

P1170263

Après mes histoires sous-marines, il faut indubitablement prendre de la hauteur.

L’autre jour, j'ai parcouru Porspoder-St Renan à l'horizontale sans penser au gugusse qui parcourt la même distance à la verticale .Vous ne connaissez peut être ni Saint Renan, ni Porspoder, ni le gugusse qui se balade à la verticale quand je me balade à l’horizontale.

En évoquant le Paris-Brest, je vous donne un indice de résolution de mon énigme.Et si je vous précise que le gugusse en question à l'intention de parcourir Brest-Porspoder à la verticale, vous trouver sans hésiter le nom du gugusse qui va parcourir 30 km dans le vide.

Les vaches bretonnes vont tomber sur le cul !

 

 

L’Autrichien Felix Baumgartner, sponsorisé par Red Bull, a réussi son premier test grandeur nature. En8 minutes et 8 secondes, il a rejoint la Terre depuis la stratosphère. Durant sa chute de 21 800 mètres, il a réussi à atteindre la vitesse de 586 km/h.

Un exploit qui lui permet de rentrer dans le cercle très fermé des meilleurs parachutistes au monde. Il devient ainsi, avec Joe Kittinger et Eugène Andreev, un des seuls hommes qui a réussi à sauter d’aussi haut en s’en sortant indemne.

Aussi impressionnant soit-il, le saut de Felix Baumgartner n’est pourtant qu’un entraînement. L’Autrichien compte bien chuter d’encore plus haut. Ses buts : battre le record du monde en sautant à 37 km d’altitude et franchir le mur du son en dépassant la vitesse de 1 000 km/h.

Partager cet article

Repost0
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 08:41

P1050269

Le Kiribati, état insulaire du Pacifique, cherche des terres pour reloger sa population menacée par la montée des eaux. Le gouvernement Kiribatien serait ainsi en négociation pour acheter 2000 hectares de terres à la voisine république des Fidji. A terme, la totalité de la population, soit 113 000 personnes, réparties sur 33 atolls principaux, sont concernées. Le Kiribati a déjà vu 32 de ses îlots être submergés par les eaux et Anote Tong, président du Kiribati, s'inquiète dans The Telegraph: « Notre peuple doit pouvoir se déplacer dès que les vagues auront atteint nos maisons ou nos villages ».

Des problèmes vont se poser quant à l’intégration des Kiribatiens dans les îles Fidji. « Nous ne voulons pas que 100 000 Kiribatiens arrivent au Fidji en 1 fois », rassure Anote Tong. Il ajoute « Ils auront besoin d’emplois, ce ne seront pas des réfugiés mais des immigrants qui ont des compétences à offrir, un peuple qui aura une place dans la communauté, qui ne seront pas des citoyens de seconde classe ». Kiribati pourrait être le premier cas de migration d’un état dans son ensemble lié au réchauffement climatique.

 

 

 


Partager cet article

Repost0
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 20:22

La seule radio d'opposition , Klubradio, est menacée de disparition. Les hongrois vont bientôt pouvoir ressortir les vynils et se replonger dans les classiques; Liszt, Bartok et Kodaly pour se tenir au courant de l'actualité...mais est-ce que cela adoucira longtemps leurs moeurs? Je n'ai pas eu le temps d'en discuter avec les trois budapestois que j'ai croisés dans la rue...

Pest de toi !P1040472 P1040498 P1040515

 

 

Partager cet article

Repost0