Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le curieux aller retour Paris - Auckland
  • : Indonésie Philippines Vietnam Cambodge Laos Thaïlande Australie Nouvelle-Zélande Polynésie Etats-Unis
  • Contact

Rédacteur

  • Dedelagodasse
  • Juste parti faire le tour du monde pendant 1 an...
  • Juste parti faire le tour du monde pendant 1 an...

Recherche

Lien vers les photos

Archives

Geo map

Pages

26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 10:44

 

hypersonique.libe.comPour faire le lien avec le précédent article, j’ai envie de commencer de parler de l’abeille. C’est assez fun car cela n’a aucun lien avec le titre et donc l’objet principal  de l’article. Mais j’aime bien ce qui est « fun »…Si vous trouvez un journaliste professionnel qui mêle la pâtisserie, la technologie et les abeilles, je vous invite à me le faire connaître immédiatement !

« L’Apis mellifica » - le nom de l’abeille pour ceux qui veulent briller lors d’une soirée sociétale…- vit en société. Une société est un ensemble d’individus de la même espèce, organisés pour survivre en coopération. Les individus qui constituent une société doivent pouvoir communiquer entre eux. La ruche est donc une société organisée, symbole du travail. Elle n’est donc point un simple rassemblement d’individus, comme pourraient apparaître les escargots de Bourgogne de mon ami Gérard, qui, en tant que tels, se comportent comme s’ils vivaient isolés.

Lorsque les insectes sociaux accomplissent une tâche collective, ils coordonnent leurs actes de telle sorte que l’œuvre réalisée est cohérente. C’est parce qu’elles sont capables de communiquer entre elles que les abeilles parviennent à vivre en véritables sociétés organisées.

J’en ai terminé avec mon introduction à s’arracher les cheveux et issue en partie d’une publicité d’un superbe outil de communication vous permettant d’être organisé et donc de réussir, Fivbee.com que je croyais avoir été développé par un copain d’école qui a les mêmes prénom et nom mais pas la même tête !

 

Mais, passons des abeilles au réel sujet de l’article, qui une fois lu et assimilé démontre une cohérence qui n’apparait pas immédiatement lorsque l’on évoque un Paris-Brest et une abeille….

« Marie-Thérèse, j’vous l’jure, c’est la dernière fois que j’évoque des bêtes, fussent-elles intelligentes, dans mon blog de voyage ! ». [ pour ceux qui ne connaissent pas Marie-Thérèse, j’ai mis un lien pour découvrir une très sympathique figure française ].

Marie-Thérèse est dans la confidence et comprend tout à fait que, la petite abeille que je suis, ne peut pas voyager actuellement et tente d’alimenter son blog de voyages avec les moyens du bord…

J'ai déjà évoqué des sujets de mode de voyager futuristes ou innovants; la navette spatiale de Virgin avec peut-être des hôtesses de la Pam Ann , les vols en Zep’lin de Renault , les glissades en toboggan , les sauts d’une montagne ou d’un immeuble ,pour atteindre demain les profondeurs du Poseidon resort hotel .

J'ai lu un Télégramme de Brest qui intéressera mon amie Jane, fan des années sixties et de la pointe finistérienne. Que dit ce Télégramme ?

Que le Paris Brest se fera en 4 minutes demain !    ça décoiffe, la Bretagne de demain!

Je n'ai pas connu le Paris Brest en 12 heures en locomotive à vapeur des années 60, mais j'ai le souvenir de la révolution des années 1975 avec l’arrivée des wagons Corail et le saut technologique de la climatisation qui permettait de survivre aux 6 heures de trajet vers les chaleurs caniculaires de l’été breton.

 

 L’avion va plus vite mais je regrette l’arrêt mythique en gare de Plouaret où une sono de type communiste vietnamienne crachait l’annonce, "ici Plouaret, ici Plouaret, 5 minutes d’arrêt" dans la gare d’un bled qui n'existe pas dans le pays des bleds...

Tout le monde, dans notre monde "occidental dominant et civilisé" , veut aller plus vite, plus loin , en réduisant le temps de travail et en gagnant plus ….On veut aller de bas en haut, de droite à gauche. Le monde évolue rapidement avec parfois ses explosions en vol de droite, da gauche…

 

P1170238On commence la construction d’une gare TGV à Rennes alors que presque demain, en 2050 au plus tard, l'avion hypersonique, économiquement rentable et écologique de type X-51a de la NASA ou de type A2 de l'ASE mettra Brest à 4 minutes de Paris. Plus rapide qu’une traversée de Paris ! De nombreux problèmes seront résolus ; techniques et écologiques, mais peut-être sans atteindre l’objectif de consommer dans 10 ans de 2 litres/ 100 km comme pour les véhicules terrestres. Le principal problème paraît-il est économique puisqu'il faut trouver 150 passagers plutôt qu’une poignée de VIP amateurs de pâtisserie et de Paris Brest pour rentabiliser le vol.

Un autre problème reste à résoudre ; le bruit généré par le "bang" que produit un avion se déplaçant plus vite que le son (6000 km/h est cinq fois supérieure à la vitesse du son et relègue le concorde supersonique au rayon des antiquités du musée de l'air). Les scientifiques envisagent de voler plus haut ou dans des zones moins habitées. En ce qui me concerne, en 2050, je serai sourd et c'est avec plaisir que je rejoindrai par vol hypersonique mon pays natal en moins de temps qu'il n'en faut aujourd'hui pour traverser Paris par le must des lignes de métro, la ligne 14 Météor qui relie les Olympiades à Saint Lazare en 12 minutes!

 


Sources :

Article du Télégramme de Brest : "Vol hypersonique, Paris-Brest en 4 minutes"

Article de Libération "Dans 40 ans Paris- New York en moins d'une heure"

Article de Libération " Les avions du futur"

IMG_1118

Partager cet article

Repost0

commentaires