Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le curieux aller retour Paris - Auckland
  • : Indonésie Philippines Vietnam Cambodge Laos Thaïlande Australie Nouvelle-Zélande Polynésie Etats-Unis
  • Contact

Rédacteur

  • Dedelagodasse
  • Juste parti faire le tour du monde pendant 1 an...
  • Juste parti faire le tour du monde pendant 1 an...

Recherche

Lien vers les photos

Archives

Geo map

Pages

22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 10:28

L'extrait musical de cet article est dans la continuite du precedent article....ah les "Titine"   !!!
et merci au Grand Jacques !!!


Rachida n'a rien d'un prenom asiatique. C'est plutot un prenom au parfum africain. Le prenom de l'actuelle ministre francaise de la justice.


J'ignore tout des reformes entreprises mais je ne peux que saluer toute initiative qui supprimera un systeme aristocratique- ou il est de bon ton de porter la robe - et  d'une efficacite ou efficience douteuses dans lequel le plus brillant magistrat de France, Roland Dumas , pouvait devenir ministre d'affaires etrangeres et assouvir ses plus pervers besoins dans d'etranges et nauseabondes affaires avec une certaine Christine Deviers-Joncour. La date de peremption de cette tenebreuse affaire "Elf" est passee apres 10 ans de jugements scabreux, l'odeur de soufre Total s'est attenuee, et Roland Dumas terminera ses jours comme Maurice Papon  avec la satisfaction d'une affaire d'Etat classee sans reel jugement.
On peut critiquer les americains sur certains points, mais force est de reconnaitre que leur justice, meme si elle est regentee par l'argent, ne traine pas des affaires sulfureuses comme on les aime en France. J'attends avec impatience le non-achevement du jugement de l'affaire Cleartream....


Je veux juste pousser un coup de gueule contre la lenteur de la justice qui met dix ou vingt ans a classer une affaire politico-financiere de haut niveau et n'arrive pas a classer en quatre ans un banal different de voisinage...


En ce qui me concerne, j'ai eu un banal different avec mon employeur. Changement de patron, changement de tetes, il y a un moment ou il faut changer pour que la societe evolue. Des tetes tombent, de nouvelles apparaissent . A defaut de resoudre reellement les causes profondes du mal, cela distrait et fait illusion.

C'est troublant d'ecrire aujourd'hui sur un tel sujet quand la societe mondiale est a deux pas de s'effrondrer apres les distractions et illusions faites par les plus plus grands "managers d'entreprises" presque individuelle comme la societe d'investissement d'un celebre Madoff  ou autres multinationales....

Mettre quatre ans pour ne pas produire le jugement d'un banal different entre un employeur et un employe est affligeant a defaut d'etre scandaleux.
Pourtant, quelque soit le bien ou le mal fonde du different, tout le monde , du patronat au syndicat le plus a gauche de l'echiquier de cette mascarade, s'accorde au tarif syndical de 0,5 mois a 1 mois d'indemnisation par annee d'anciennete dans l'entreprise. Une maniere simple, claire, nette et consensuelle de regler rapidement les petits differents. Et pourtant, il n'en est rien....

Dans le cadre d'honnetete, d'economie, de gain de temps et d'enervements vains, il serait souhaitable que les notables avocats des parties defenderesses et attaquantes, les syndicats plus ou moins de gauche, les patrons plus ou moins de droite mettent au point un systeme simplissime qui regle rapidement ce petit probleme d'une vie.


A mon retour de voyage, j'irai donner un coup de main a Rachida pour reformer le tribunal des Prudhommes ! Une bath mission que je me ferai un plaisir d'exercer !


Vous connaissez Ciceron, je connais Ceron.
Ce n'est pas un homme d'Etat...C'est plutot un notable homme d'Apparat plus interesse de paraître dans le Who's who que de regarder des gens en face (je garderai longtemps en memoire mon dernier entrevue avec ce petit bonhomme qui avait du mal a porter ses lunettes de presbyte naissant. Il regardait  tout le monde, ses assistants et mes collaborateurs, sans oser me regarder en face. Je devais theoriquement etre son interlocuteur principal...une seance d'audit siderant et sideral !). Je precise pour les jeunes generations qu'Apparat n'est pas un Etat....mais une facon de paraitre....
Je connaissais le grand Jacques, et j'ai rencontre ce petit Jacques (je ne vais pas mettre un deuxieme lien sur le who's who quand meme !!!)...un petit monsieur au jugement a l'emporte piece qui n'a certainement pas apprecie que je ne porte pas a son gout un costard deux pieces seulement...De plus, je n'avais pas la bonne couleur des yeux...

A l'epoque, je n'attachais pas d'importance a l'apparence . Je ne pensais pas travailler dans le show business.

Aujourd'hui, j'ai change. Ce blog est une facon de concretiser ce changement pour etre et paraitre . Un plaisir de paraitre doublement et de surcroit sous une forme moderne electronique et mondiale...


Je parais ne pas bosser mais je bosse comme un druze pour produire une oeuvre artistique dont le seul objet est de ravir mes spectateurs...


Mon peu d'attrait pour changer de chemisette devoile ma preference d'etre sur le paraitre. Mais je suis prêt a venir une fois par an en Asie pour me tailler un costard et m'offrir le plaisir de tailler un costard a la seule personne de mon histoire professionnelle que je ne venere pas pour une bonne et evidente raison ....


........."si c'est rond, ce n'est pas carre".




Post Scriptum

J'ai ecrit cet article, et, avant de le publier, je me suis pose la question de la validite d'une telle publication pour un public qui ne connait pas le dessous d'une de mes petites histoires anterieures...un peu comme les histoires des serpents a 7 tetes .


Une histoire sans importance ou qui a, tout au plus, la meme importance que chaque chose que nous faisons tous les jours.


Par ailleurs, vivre depuis 6 mois avec des gens « zen » aurait du corriger certaines de mes pulsions de mort comme les kamikazes japonais , pourtant « zen », qui se sont jettes sur les navires americains dans les annees 40 et comme de " zen islamistes" se jettent aujoud'hui sur une tour de New York et sa jumelle....

Mais j'ai pris une annee de liberte....d'enormes libertes que peu de gens ont le plaisir d'avoir.


Pour mon plaisir, j'ai finalement decide d'appuyer sur la touche « Valider » .

Je prie les non-connaisseurs de m'excuser pour cette petite histoire abracadabrantesque .
Je n'ai pas
de haine mortelle contre Ceron et je crois dur comme le fer d'une bombe que nous nous aimons les uns les autres..sauf lui

Je ne tue personne en publiant cet article

La Terre continue de tourner en rond...
Dommage ....car...

Si ca n'etait pas rond, ca serait carre




Pour terminer cet article, je vous precise que toutes les photos sont de moi et que les droits sont deposes . Le premier qui fait une photocopie ou suit l'adresse http://www.flickr.com/photos/dedelagodasse/sets/,, je lui envoie les robes noires !


Et j'espere que le grand Jacques ne me mettra au Tribunal si je publie le texte de la chanson Titine...qui ,apres la video  de Charlot dans mon precedent article, m'a bien amusee....


TITINE
Paroles et Musique: Francois Rauber, Jacques Brel, Jean Corti, Gerard Jouannest   1964

 

J'ai retrouvé Titine
Titine, oh ma Titine
J'ai retrouvé Titine
Que je ne trouvais pas
Je l'ai r’trouvée par hasard
Qui vendait du buvard
Derrière une vitrine
De la gare St-Lazare
Je lui ai dit : Titine
Titine, oh ma Titine
Je lui ai dit : Titine
Pourquoi m'avoir quitté ?
Tu es partie comme ça
Sans un geste, sans un mot
Voir un film de Charlot
Au ciné d' l'Olympia
Et y a trente ans déjà
Que nous t' cherchions partout
Mon Hispano et moi
En criant comme des fous
Je cherche après Titine
Titine, oh ma Titine
Je cherche après Titine

Mais j'ai r’trouvé Titine
Titine, oh ma Titine
J'ai retrouvé Titine
Que je ne trouvais pas
J' l'avais cherchée partout
Au Gabon, au Tonkin
J' l'avais cherchée en vain
Au Chili, au Pérou
Et j' lui ai dit : Titine
Titine, oh ma Titine
Et j' lui ai dit : Titine
Je t'en supplie, reviens !
Tu as changé, j' sais bien
T'es un peu moins tentante
Puis tu marches comme Chaplin
Puis t’es devenue parlante
Mais enfin, c'est mieux que rien
Quand on vit depuis trente ans
Tout seul avec un chien
Et avec douze enfants
Qui cherchent après Titine
Titine, oh ma Titine
Qui cherchent après Titine

Mais j'ai r’trouvé Titine
Titine oh ma Titine
J'ai retrouvé Titine
Que je ne trouvais pas
J'aimerais qu' vous la voyiez
Titine, elle est en or
Bien plus que Valentine
Bien plus qu'Eléonore
Mais hier, quand j' lui ai dit
Titine oh ma Titine
Quand j' lui ai dit : Titine
Est-ce que tu m'aimes encore ?
Elle est r’partie, comme ça
Sans un geste, sans un mot
Voir un film de Charlot
Au ciné d' l'Olympia
Alors voilà pourquoi
Nous la r’cherchons partout
Mon Hispano et moi
En criant comme des fous
Je cherche après Titine
Titine oh ma Titine
Je cherche après Titine

Mais je r’trouverai Titine
Titine oh ma Titine
Je retrouverai Titine
Et tout ça s'arrangera


 

 

 



Partager cet article

Repost0

commentaires