Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le curieux aller retour Paris - Auckland
  • : Indonésie Philippines Vietnam Cambodge Laos Thaïlande Australie Nouvelle-Zélande Polynésie Etats-Unis
  • Contact

Rédacteur

  • Dedelagodasse
  • Juste parti faire le tour du monde pendant 1 an...
  • Juste parti faire le tour du monde pendant 1 an...

Recherche

Lien vers les photos

Archives

Geo map

Pages

30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 01:59

Apres la campagne de publicite pour la capote a Kampot,

le tournage d'une scene de « Les bonzes a la plage »,


je suis arrive a Siem Reap pour verifier les dires du premier redacteur du guide du Routard, un chinois, qui ecrivit ici en 1296 le resume de sa visite : « Je salue la perfection » . Cette edition ne fut pas traduite en francais > Les francais ne decouvriront donc les splendeurs de cette « cite engloutie » qu'au XIX siecle apres la publication des articles du botaniste Henri Monhot dans la populaire revue « Le Tour du Monde ». Il fut le premier francais a explorer la region de 1858 a 1861 et a lancer le mythe angkorien . Les colonisateurs n'ont d'yeux que pour les beautes d'Angkor, symbole de la puissance coloniale, et redevenu cambodgien en 1907 . Des archeologues, peintres, ecrivains envoutes par le site vont se tuer a la tache pour sauvegarder les temples . Louis Delaporte, Jean Commaille, Henri Parmentier, Henri Marchal, Georges Groslier et pour finir par Bernard-Philippe, qui travailla pendant la guerre jusqu'à etre finalement chasse par les Khmers rouges, oeuvrent pour La Conservation d'Angkor.

Il y a mille ans, on ne dansait pas la valse a mille temps mais les danses khmers dans les villes royales aux 287 temples. Quand Londres comptait 50 000 habitants, 1 000 000 khmers vivaient dans la region et le royaume comprenait le sud Vietnam actuel avec les khmers de la mer et les khmers de la terre .

La region collectionne un nombre incroyable de cailloux caches dans une vaste foret. Car l'empire, ne au IX siecle de l'unification de differentes regions, a connu un declin au XV em siecle et la vegetation a englouti tous ces tresors.

C'est donc un reel plaisr de prendre le tuk-tuk dans cette campagne pour decouvrir les temples emprisonnes par les racines des arbres, les fresques encore intactes et les travaux, selon la methode d'anastylose, de reconstruction pierre par pierre ; on repere, on demonte, on reconstitue les soubassements et on repose une a une les pierres...Un travail de titan que les francais ont ete les premiers a entreprendre dans les annees 1860 qui ont repris avec des renforts d'equipes d'archeologue du monde entier (Koree, Japon, Amerique, Europe...) depuis la fin de la guerre et l'ouverture du pays dans les annees 1990.

Je me suis donc regale et vous invite a aller voir les photos sur le site flickr ou a venir ici. C'est un site tres touristique mais tellement etendu qu'on ne se marche pas trop sur les pieds meme s'il est incontournable de rencontrer les fameux bus de touristes asiatiques....

Ici « 1 kilo de pierre vaut 1 kilo d'or » et les pilleurs tentent encore d'imiter notre futur ministre de la Culture, Andre Malraux, qui fut pris la main dans le sac et emprisonne a Phnom Penh en 1923, le temps d'attendre le Liberateur, le General de Gaulle !

Comme le disait Bernard Groslier, ce site represente le château de Versailles, le musee du Louvre, la place de la Concorde, la place des Vosges et toutes les plus belles cathedrales reunis en un meme site. Extraordinaire et certainement le plus beau site classe par l'UNESCO que j'ai pu visiter.

Et pour ne rien gacher, l'accueil des cambodgiens est comparable a celui de l'Indonesie, charmant.

Comme on dit chez nous « je n'ai pas depasse le caillou », ce sont les cailloux qui m'ont depasse....









Partager cet article

Repost0

commentaires