Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le curieux aller retour Paris - Auckland
  • : Indonésie Philippines Vietnam Cambodge Laos Thaïlande Australie Nouvelle-Zélande Polynésie Etats-Unis
  • Contact

Rédacteur

  • Dedelagodasse
  • Juste parti faire le tour du monde pendant 1 an...
  • Juste parti faire le tour du monde pendant 1 an...

Recherche

Lien vers les photos

Archives

Geo map

Pages

6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 17:22

A chaque changement de pays, je mets un ou deux jours avant de trouver mes reperes et l'observation commence...C'est toujours aussi amusant de voir les differences ou les nuances de ce que j'estimais etre avant mon depart un bloc homogene; l'image de l'asiatique aux yeux brides mangeant avec des baguettes et communiquant avec une ecriture pas tres catholique....

En realite, tous les pays que j'ai visites sont constitues d'un agregat de differentes ethnies avec tous une histoire qui remonte a la nuit des temps et qui passionne les ethnologues et mon ami Dominique Menguy, le breton de Jakarta rencontre a Java.
L'indonesien, le philippin ou le vietnamien n'existe pas. Il existe des indonesiens, des philippins ou des vietnamiens qui appartiennent a des tribus, regroupes suivant un decoupage politique variable dans l'histoire , un peu comme les bretons, les basques ou les corses . Que les habitants des autres belles regions francaises ne s'offusquent pas mais les trois premieres regions citees sont celles dont l'intergration dans la France provoque encore quelques etincelles en dehors de la periode anniversaire du 14 juillet 1789 .
A la question posee a Mao Tse Tong, « Que pensez-vous de l'influence de la Revolution francaise ? », la reponse fut , « Il est encore trop tot pour y repondre » . Il paraît donc impossible de juger la situation de pays qui ont acquis leur independance hier (Indonesie 1945 , Philippines 1898 , Vietnam 1945 et Vietnam reunifie 1975) et dont les frontieres ne sont pas encore definitivement etablies (guerre au nord Vietnam avec la Chine en 1999 par exemple).

Mon voyage nest pas international mais plutot inter-regional, n'en deplaise aux « unificateurs » de ces pays.

Voilà pour l'introduction, un peu longue (pitie aux professeurs de francais de ne pas massacrer la note de mon article !) de ma petite histoire avec les vietnamiens et avec la baguette .

Je ne parle pas des excellentes baguettes des boulangeries parisiennes bien qu'un bienfait de la colonisation est qu'aujourdhui encore, on trouve du pain de style francais meilleur que le pain grenoblois . Je veux parler de la vrai baguette en bois vietnamienne qui image le mieux selon moi la vie du peuple dans ce pays notamment si je compare avec l'Indonesie ou les gens mangent avec les mains et sont beaucoup plus zen et accueillants.

Apres l'Indonesie et les Philippines, la fourchette et la cuillere sont transformes d'un coup en baguettes . Cest le premier changement que j'ai note le jour de mon arrivee . Ce n'est malheureusement pas magique et je regrette la bonne vieille cuillere pour manger le riz . A chaque repas, s'engage la guerre du grain de riz : objectif, conserver le maximum de grains avant qu'ils ne tombent...

Autre deconvenue, les menus ne sont pas ecrits en chinois : un autre bienfait de la colonisation et du pere francais Alexandre de Rhodes qui a occidentalise en 1660 l'ecriture locale . Et quand je mange dans un restaurant, j'ai l'heureux plaisir ne pas me croire dans un restaurant chinois parisien meme si les plats ressemblent etrangement , surtout quand je suis dans un restaurant chinois hochiminien . Les chinois sont partout...

Si la langue a ete occidentalise, le pere Alexandre a echoue pour la prononciation . L'accent et les intonations, parfois chantants, sont plutot de type gutturale et sec surtout dans le nord du pays ou les gens peuvent etre tres desagreables . Le vietnamien est plutot roublard et saute sur le premier billet venu; sans doute un reflexe de paysan guerrier....nettement attenue dans le sud et inexistant a Phu Quoc .

Je ne suis donc pas tente d'apprendre le vietnamien d'autant plus que je pourrais alors comprendre les insultes de certains equipages de la visite de la baie dHalong...

Dans les villes, j'ai retrouve un peu l'agitation indonesienne, notamment a Hanoi ou l'hygiaphone des poteaux de la Voix du Vietnam remplace le preche arabe de l'imam a une heure plus chretienne, cinq heures du soir et non pas cinq heures du matin...

Aujourdhui, je suis ni Alain Decaux, ni boucher, mais je me propose de faire un terrible resume de la terrible histoire du Vietnam pour achever cet article assez decousu . Je compte sur les excellents talents couturiers du pays pour retoucher ma pensee ou mes impressions .

Le resume de l'histoire
Pour faire synthetique au pays de la laque, le Vietnam est toujours reste tres influence par la Chine, sans tomber sous le joug de Pekin . Ils sont fiers de leur independance et ont meme repousse la derniere invasion chinoise de 1999 .
Entre l'homme de Cro Magnon et 1885, c'est le pays des empereurs; a chacun son style et son territoire.
A partir de 1885, les francais occupent la region y compris le Cambodge et le Laos pour mettre un peu de poivre dans les epinards francais (le sel, on le trouve en Bretagne, a Guerande)
En 1945, petite faiblesse francaise, Ho Chi Mnh, qui vit dans le nord du pays, declare l'independance du Vietnam . C'est un peu le Oussama Ben Laden de l'epoque. refugie dans le nord du pays.
En 1954, apres dix annees de guerre menee par le Vietminh et Ho Chi Minh, Mendes France reconnaît le regime communiste dans le nord Vietnam et organise le replis francais de la region. Le Vietnam Sud reste gere par un autre vietnamien pro-occidental .
En 1962, les conseillers americains, qui ont aide Ho Chi Minh a combattre les francais..., debarquent pour aider le president pro-occidental a chasser les resistants communistes du sud, les vietcongs. Le general americain Mac Namara construit sa ligne Maginot entre le sud et le nord.
En 1974, petite faiblesse americaine avec le Watergate.
En 1975, Ho Chi Minh ,  apres avoir federe les paysans, contourne la ligne Mac Namara et unit vietminhs du nord et vietcongs du sud pour créer le Vietnam d'aujourdhui.
Apres vingt ans de regime dur pour que tout le monde pense le meme vietnamien, le pouvoir met du vin dans sa soupe et le pays s'ouvre sur le monde exterieur.
Le 8 septembre 2008, un francais debarque avec ses godasses en provenance d'un vol en provenance de Manille pour vous raconter son histoire. ...


Partager cet article

Repost0

commentaires