Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le curieux aller retour Paris - Auckland
  • : Indonésie Philippines Vietnam Cambodge Laos Thaïlande Australie Nouvelle-Zélande Polynésie Etats-Unis
  • Contact

Rédacteur

  • Dedelagodasse
  • Juste parti faire le tour du monde pendant 1 an...
  • Juste parti faire le tour du monde pendant 1 an...

Recherche

Lien vers les photos

Archives

Geo map

Pages

5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 09:48

Ajoute au programme, c’est plus qu’un plus...




C’est ici que j’ai rencontre les premiers sourires philippins et quelques « hello sir » ou plus élaboré, le « good morning  sir ». Les Philippines sont réputées en Asie pour l’enseignement de l’anglais.




Les gens sont moins timorés que dans les montagnes de la Cordillera. Quelques gardiens ouvrent les portes des restaurants mais cela doit être uniquement pour avoir une image et un standing afin que les manillais ne se sentent pas perdus en l’absence d’écriteau « Veuillez déposer vos armes », comme on dépose un parapluie!







 

Vigan est une ville que j’aime autant que Sao Luis au Brésil. Elles ont le même charme du bois, des briques, des enduits décrépis et d’une riche histoire passée. Elles sont toutes les deux classées au patrimoine mondial de l’Unesco, comme Le Havre, que j’aime bien aussi pour son béton architectural et son ouverture sur la mer.

 

Séjourner dans la « Cuerto del Senior » de la Villa Angela est un réel bonheur. Son cote moins « m’as tu vu »  que le Ritz de Diana a Paris est séduisant. Comme Tom Cruise en 1989, pendant le tournage du célèbre film « ne le 4 juillet », j’ai bien apprécié les 400 m2 mis a ma disposition dans cette maison coloniale de 1870.

 

Les portes étaient fermées a 5 heures du matin quand je suis arrive. Une chance ! Assister au réveil de la ville fut un moment magique, jaune, chaleureux comme ses habitants.


 

Les jeepneys de Baguio se transforment en buggy Toyota et les taxis blancs en tricycles avec pour chacun d’entre eux, une personnalisation assez kitch.



 








Ce n’est pas la Grèce mais la mer de Chine, a trois kilomètres du centre ville, a un calme olympien. Trop olympien, trop chaud et un paysage un peu de désolation avec les branches de bois apportées de la montagne par le typhon.


 

Il est plus intéressant d’aller voir le rythme de vie hebdomadaire de la poterie du village ; 2 jours de remplissage du four, 2 jours de cuisson, 1 jour de refroidissement et 1 jour de mise en magasin d’un millier de jarres faites avec la terre des rizières mélangées naturellement par les pattes d’un bœuf avec du sable.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires