Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le curieux aller retour Paris - Auckland
  • : Indonésie Philippines Vietnam Cambodge Laos Thaïlande Australie Nouvelle-Zélande Polynésie Etats-Unis
  • Contact

Rédacteur

  • Dedelagodasse
  • Juste parti faire le tour du monde pendant 1 an...
  • Juste parti faire le tour du monde pendant 1 an...

Recherche

Lien vers les photos

Archives

Geo map

Pages

25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 17:07

Je ne vais pas être nostalgique et je vais vous raconter une journée type sympa... Et puis le titre n'est pas tres bon car je pourrais tres bien revenir...

11h30
Apres le marche de montagne a Berastagi, je suis venu me réconcilier avec les marches aux poissons a Jimbaran. Il suffit de faire 4 kilomètres pour découvrir un contraste merveilleux. D'un cote de l'aéroport international de Bali, dont la piste s'élance dans la mer, le village de Kuta est blinde de touristes et de l'autre, le village de Jimbaran a très peu de touristes , une superbe plage, et beaucoup de pêcheurs.

J'ai passe ma matinée a observer ce petit monde s'affairer; le livreur de bloc de glace, le broyeur de glace, le peseur, le vendeur de gros ou de détail, le porteur de pain de glace ou de sac de poissons ou de bateau, le réparateur de moteur ou de filet de pêche et, bien entendu, le pêcheur. Beaucoup d' "eur"...et pas un seul surfeur.

Un vrai bonheur....Et si vous atterrissez un jour a Denpasar, je vous recommande de commencer par séjourner ici, a Jimbaran. 

12h30
La plage est superbe et après l'apero du midi, je n'ai pas résister a la tentation de plonger une tête. J'ai fait un 100 mètre nage libre - la nage forcée n'existe pas en Indonésie - pour aller tailler la bavette avant de prendre un poisson grille.

J'ai discute avec l'un des 4 matelots qui s'apprêtent a partir avec leur "boss" pour 2 jours / une nuit de navigation, a 200 miles d'ici, probablement vers les îles Sulawesi d'ou étaient originaire la moitie de l'équipage, et pêcher pendant 3 jours du "tuna". Ils embarquaient 1000 litres de "solar", d'une valeur de 7 millions de rupiah (une fortune ici...), et quelques pains de glace pour rapporter dimanche prochain pour 40 millions de rupiahs de thons.

Apres cet effort, je me suis pris un peu de réconfort ; 3 clams, un red snapper grille et un verre de blanc...dans un restaurant qui aura eu le plaisir d'avoir un client, moi, simple contemplateur de la superbe baie et fin dégustateur de poisson grille. Décidément, c'est la journée en "eur".

15h00

Sur la route de Jimbaran a Ulu Watu, je me suis arrête devant l'entrée gigantesque du "Pecatu Indah Resort". Par curiosité, et parce que j'adore le luxe, j'ai pris mon air de businessman avise et j'ai franchi sans encombre le poste de garde. J'ai alors emprunte des kilomètres d'avenues (2 fois 2 voies avec un trottoir au milieu...) et contourne des ronds-points, similaires a ce que j'avais vus a Kuta de Lombok . Mais ici, c'est plus grandiose, j'ai bien du faire entre 5 et 10 kilomètres dans cette vaste zone vouée a la construction de milliers de bungalows. Aujourd'hui, il doit bien y avoir quelques hôtels (je suppose que les gardiens a l'entrée ne gardent pas que la belle chaussée bien goudronnée...) mais je ne les ai pas vus! Pourtant le golf sans golfeur est bien fini .

J'ai vu 2 chantiers dont un devait être termine en juillet 2008 : les terrassements sont viennent de commencer...Encore une erreur de planification! Vite, Jean-Claude, prend l'avion et vient tirer ici la ficelle...A défaut de grosse activité, on pourra toujours faire une pétanque, ce n'est pas l'espace qui manque...

Afin de compenser le manque de photo, j'ai relevé les liens qui vous feront rêver avant Noël;
www.griyaalampecatu.com
www.hole17.com
www.dreamland-villa.com 

En quittant une des avenues, je me suis égare dans un chemin de type "Sumatraien" pour arriver au "Balangan Sea Side View", très sympathique vue sur une plage , une barrière de corail et au loin des rouleaux et une vingtaine de surfeurs.

16h

La journée des "eurs" va s'achever et j'atteint l'objectif de ma journée, Ulu Watu. C'est superbe et j'ai enfin vu des surfeurs de près.

Vous imaginez une petite crique d'Etretat avec un petit escalier qui descend dans une faille. C'est donc très ombrage et vous vous croyez vraiment en Normandie....
Et pour ne pas vous décevoir d'avoir fait plus de 10000 kilomètres pour aller a la plage, les indonésiens ont remplace les galets par un peu de sable et une barrière de corail sur une largeur d'environ 50 mètres. Au delà, entre les 50 mètres et les 100 mètres de la plage, la mer fait ses vagues . Les surfeurs tentent de s'accorder avec ce mouvement , perpétuel mais toujours variable, pour se hisser au dessus de l'eau. Ils réussissent parfois mais cela ne dure jamais très longtemps. La mer conserve toujours le dessus, tous les surfeurs se cassent la figure et finissent dans le jacuzzi géant d'Ulu Watu. 

Petite précision, la falaise n'est pas en craie mais plutôt en roche volcanique que la mer a judicieusement rabotée au niveau de la petite plage pour faire un superbe parasol géant. Il faut dire qu'il y a plus de soleil en Indonésie qu'en Normandie...

Partager cet article

Repost0

commentaires