Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le curieux aller retour Paris - Auckland
  • : Indonésie Philippines Vietnam Cambodge Laos Thaïlande Australie Nouvelle-Zélande Polynésie Etats-Unis
  • Contact

Rédacteur

  • Dedelagodasse
  • Juste parti faire le tour du monde pendant 1 an...
  • Juste parti faire le tour du monde pendant 1 an...

Recherche

Lien vers les photos

Archives

Geo map

Pages

30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 14:19

Je ponds, telle une poule indonesienne perdue au milieu d'une riziere, cet article apres celui sur Yogjakarta.

Cela ne correspond donc pas au deroulement chrono-logique de mon parcours...C est n'importe quoi!

Je fais donc comme les indonesiens qui editent parait-il des lois pour ne pas les respecter ; pour s'en convaincre, il suffit de voir comment le code de la route ou la legislation sur le temps de travail sont respectes (40 heures theoriques ici mais quand je vois les chantiers en activite le soir ou le dimanche, je me permets effectivement de douter du respect des lois).

Cela desole certains indonesiens mais je prends un certain plaisir a cette vie harmonieuse et paisible ou tout va bien "Mister".

Et contrairement a ce que j'aurais pu craindre d'un voyage en solitaire, je ne m'ennuye pas.

La vie de SDF est parfois difficile ; faire et defaire ses bagages tous les jours ou presque, chercher un toit pour s'abriter des pluies diluviennes qui n'arrivent pas, marcher seul et devoir repondre aux sempiternels "Hello Mister", affronter les parties d'echec de joueurs inverteres, ...

Mais heureusement, tout se deroule parfaitement bien ; je maitrise parfaitement l'arrangement des sacs dans les sacs , je trouve toujours une chambre avec un point d'eau pour ronfler paisiblement, je rencontre suffisament d'indonesiens ou de voyageurs du monde pour partager de bons moments, je gagne quelques parties d'echec, ...

Et j'arrive meme a rattraper le temps non perdu pour completer la description de mes etapes afin de faire remonter la note de mon blog qui est passee sous la moyenne le temps d'un instant seulement.

Apres mon long discours sur la javanaise, je vous laisse savourer mon Mie Goreng indonesien de la fin du mois de juillet et mes premiers pas a Java.

Jakarta

A Padang, je me suis leve le matin a 5h pour prendre le matinal avion de 8h00. Il est parti a 9:50!

Jakarta est une ville impressionnante. Je n'ai jamais vu de ville pareille avec des avenues ou autoroutes au milieu de quelques quartiers d'affaires qui ont tendance a tuer les petits quartiers pauvres.

Je suis entre dans un superbe hotel, le Mulia. Un palace de 36 etages d'une richesse inouie digne des standards europeens avec un service de gardiens equipes (portique de detection a l'entree, glace pour regarder s'il n'y a pas de bombe sous le taxi,...). Je voulais aller au spa mais c'est reserve aux clients qui payent entre 243 US dollars et 383 US dollar la chambre a prix discounte! La richesse et la parade des clients huppes qui sortent en tenue de soiree est presque impensable quand, a 100 metres de la sortie de ce palace, des jeunes mendient sur les avenues.

C'est le paradoxe de ce pays ou le luxe des grands magasins de style Cartier se pose sans complexe au centre d'un quartier avec des boutiques de style "Bouiboui", marque non encore deposee. Ici les magasins Carrefour sont des lieux de visites et d'achats presque luxueux.

Le bruit des motos et des bagnoles est tuant. La circulation infernale. Je n'y pas laisse ma peau mais j'ai rencontre une francaise au visage bien tumefie qui avait fait un salto arriere avec un becak qui voulait eviter prestement eviter une voiture ; cette figure n'est pourtant pas au programme officiel des danses traditionnelles indonesiennes!

Cette immense ville bien polluee baigne dans un impressionnant nuage roux dans qui agresse bien les yeux. Il faudrait presque faire comme les employes du fumeux temple chinois Dharma Jaya Bakti ; porter un masque de plongee!

La ville est tellement grande que pour aller quelque part, il faut necessairement prendre un moyen de transport ; bus de Jakarta jusqu'a 22 heures - en fait une sorte de RER car ici il n'y a pas de metro - une seule ligne aerienne en contruction pour rejoindre l'aeroport a la ville, bus traditionnel indonesien plutot populaire, taksi collectif, taksi individuel , bajaj ( tricycle a moteur) officiels ou non, ou moto. Le choix du mode de pollution est donc vaste.

Il est plus agreable de visiter les villes indonesiennes le dimanche ; il y a moins de bruit et de pollution mais quand meme suffisamment d'activite pour ne pas mourir d'ennui. Une autre particularite indonesienne est la quasi absence de temps morts. La vie commence tot vers 5 heures et s'essoufle vers 22h. Mais beaucoup de centres sont ouverts 24h/24 , des chantiers de construction travaillent tard la nuit voire le dimanche, des restaurants de bords de rues ou de routes veillent jusqu'a 5 heures du matin et les boites de nuit font aussi boites de jour, ouverte du vendredi soir au lundi matin !

Les indonesiens aiment bien sortir faire la fete en boite. Pour ma part, je me suis contente d'aller dans le "Manchester Cafe bar" ; extraordinnaire machine a pub pour que les indonesiens achetent des tee-shirts du club de football anglais. L'entree est a 60000 Rp soit 6 euros - tres chere car la biere, deja chere, est a 20000Rp dans les restaurants-bars. Le volume de la musique rock est pousse a fond : la seule chose a faire est d'ecouter la musique ou le groupe, regarder les supers films de pub dedies aux Champions du club de foot et...consommer encore une biere a 60000Rp.

Circulez, il n y a rien a voir pourrait etre la devise de la ville.


Le vieux Jakarta n'a conserve presque aucune trace de son histoire coloniale neerlandaise si ce n'est un pont levis, le superbe cafe Batavia, un peu cher mais tres agreable pour faire une pause, et les canaux ; ils voulaient se sentir chez eux certainement mais aujourd'hui ca sent bien l'odeur des egouts....Pourtant des gens habitent le long de ces canaux dans une odeur pestilentielle et nauseabonde!


Bogor

Mieux vaut donc sejourner a Bogor a 60km de Jakarta, soit en theorie 3/4h ou 1h1/2 de train . Retard au depart de 3/4 d'heure, arret pour reparer la climatisation puis arret a nouveau mais plus court pour regarder passer les trains peuvent transformer ce petit trajet en grand voyage...

Mais c'est sympa de trouver cette petite ville residentielle plus fraiche et moins polluee que Jakarta.


En m'y prenant une semaine a l'avance j'aurais pu visiter le palais d'ete de Sukarno, le premier president de la Republique qui aimait les poulets comme tous les indonesiens mais aussi les biches. Cela vaut le coup de faire plus de 10000 kilometres pour voir autant de biches qui se reproduisent dans ce grand parc depuis 1949...Je n'ai pas assiste aux scenes de reproduction mais ici Louis de Funes aurait ete heureux comme un pape.

Je n'ai pas compte toutes les biches ni toutes les especes vegetales du jardin botanique ; 12000 essences ...non polluantes, jalousement gardees par de celebres botanistes tellement amoureux de ce jardin de 100 ha que certains d'entre eux ont choisi de reposer pour l'eternite dans un petit cimetiere au milieu de cette verdure. Il y a peu de fleurs si ce n'est quelques orchidees parmi les nenuphars geants "Queen of the night", ainsi denommes car ils ne fleurissent que le temps d'une nuit.


Mon visa indonesien n'est valable que 60 jours (meme pas deux mois comme le precise l'ambassade a Paris..)et je n'ai pas encore l'eternite pour rester en Indonesie . Je ne suis reste qu'une matinee avec une bien agreable pause the au gingembre dans le cafe Daunan.

Les lignes regulieres de bus ne s'arretent pas en cours de route vers Bandung, J'ai donc pris des angkots (nom des petits taxi locaux) pour me faire deposer sur le bord de la route au col de Puncak qui domine une vallee assez verte et sympathique. Sur les photos ca ne donne pas grand chose et je vous invite a venir voir de vos propres yeux....En vrai routard, j'ai traverse des champs de the avant de retrouver le bord de la route et les petits routiers ou j'ai savoure un Nasi Goreng avec ...du the.


Apres cette apres midi champetre, un bus executive de course m'a emmene en deux heures top chrono a Bandung. J'aurais bien voulu accrocher ma ceinture quand le bus doublait tantot a droite, tantot a gauche sur l'autoroute a deux voies de la banlieue de Bandung. Je jubilais neanmoins de voir qu'un vehicule indonesien peut depasser le 60 km/h pour atteindre une vitesse de croisiere de 100 ou 110 km/h !



Bandung

Je me suis arrete a Bandung pour visiter les monuments Art deco. Je suis un peu decu mais la ville est quand meme sympa et j'ai joue aux echecs. Les indonesiens jouent beaucoup aux cartes mais aussi aux echecs.
                                           
Lorsque j'ai rejoint a pieds le centre ville depuis le terminal de bus, un "Hello Mister" suivi d'une conversation "indo-inglice" (l'accent ici n'est pas "ingliche" mais "inglisse"...; a titre d'exemple, on ne dit pas un "fiche" pour le poisson mais "ikane" en indonesien et "fice" en anglais) s'est tranforme en une invitation a jouer une partie d'echec.

Cela fait 20 ans que je n'ai pas joue. Une premiere partie au Lac Toba m'a vite rappele les regles de protection des pieces. J'avais donc rapidemment perdu ma Dame et, malgre une defense acharnee, la partie.

Mon arrivee a Bandung a ete triomphale.J'avais bien commence la partie puis je me suis prendre quelques tetes pour quand meme reussir un dernier assaut et un echec aux indonesiens. J'etais aussi heureux que les indonesiens tres contents de trouver un adversaire de poids.

J'ai perdu en un mois, cinq kilos mais je garde la forme et le moral est au beau fixe !

Apres cette victoire, j'ai decline leur invitation pour une deuxieme partie : il se faisait tard et je devais trouver une chambre. Mais j' ai accepte de revenir le lendemain pour une nouvelle partie.

J'ai a nouveau ete accueilli comme un prince non anglais avec cadeaux de bienvenue ; the, bintang fraiche et petits entremets. Un vrai moment de bonheur partage.

J'ai perdu une puis deux puis trois parties d'echec avant de repartir moins triomphalement vers mon hotel. La vie indonesienne est parfois ingrate....



Le lendemain je decidais de faire echec aux tarifs des tour-operateurs que je trouve un peu trop chers. J'ai donc decide de faire seul et par mes propres moyens un tour comprenant la visite d'un volcan actif a Perahu et un bain dans les sources chaudes de Ciater a 35 km de Bandung.

         
Details de mes depenses ; (10000 Rp= 1 euro environ)
angokt 14000 (l'angkot est un mini bus collectif tres pratique et peu cher)
sources chaudes ; 42000 avec bathroom privative !
repas dans les sources chaudes 33000
pourboire pour la gratouille a la pierre ponce dans la piscine 4000
glace 15000
8 km en scooter 30000 negocie 10000 mais c'etait encore presque trop cher
entree du volcan 35000
angkot Lembat 5000
angkot vers bandung 5000

soit environ 160000 au lieu des 300000 vendu par personne...J'ai gagne ma journee!



Le train train Bandung - Yogyakarta:

Train executive class de 8:00 am pour arriver a Yogya a 16:18.


Incroyable journee;


* les horaires ont ete respectes


* le confort extraordinaire (air conditionne , repas servi et de la place pour mes jambes de routard...)


* le train est un super moyen de voir le paysage ,mieux que le bus

* une rencontre avec un hollandais qui est ne dans les annees 50 ici et qui revient voir le pays de son arriere arriere-grand-pere avec son fils. Mais il ne reconnait rien car il avait un an et demi quand il a quitte le pays et qu'il ne reste quasiment pas de sites de l'epoque coloniale (les asiatiques n'ont pas la
meme notion de conservation que nous)

Partager cet article

Repost0

commentaires

frederick Alix 31/07/2008 00:03

Hello André,Jolies les photos de toi dans le train, les rizières, le volcan ... Jakarta c'est à Sumatra ? J'essaye de suivre mais vu de Paris des fois je m'embrouille. Là tu es bien sur l'île de Java maintenant ? J'essaye de suivre sur Google map tes déplacements. Je t'embrasse. Frederick

Dedelagodasse 01/08/2008 14:00


Oui je termine bientot l'ile de Java avant d'aller a Bali. J'essayerai de mettre les photos du Bromo des que possible car elles doivent etre sympa. Bon courage, bises
Andre