Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le curieux aller retour Paris - Auckland
  • : Indonésie Philippines Vietnam Cambodge Laos Thaïlande Australie Nouvelle-Zélande Polynésie Etats-Unis
  • Contact

Rédacteur

  • Dedelagodasse
  • Juste parti faire le tour du monde pendant 1 an...
  • Juste parti faire le tour du monde pendant 1 an...

Recherche

Lien vers les photos

Archives

Geo map

Pages

29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 05:13

Non je ne vais pas ecrire un article sur cette pratique sportive que je ne pratique guere ; cela ferait une faute d'orthographe dans un titre de mon blog.

Je ne vais pas parler non plus des yaourts vendus par Danone dans les supermarches Carrefour indonesiens. Ces deux boutiques francaises sont bien implantees ici (je bois en permanence l'agua de Danone mais je vais rarement dans les Carrefour qui ne ressemblent pas a ceux de notre pays) et Yogya n'est pas une marque de yaourt.

Je consacre un article a Yogya qui se prononce "jodjia" comme me le faisait remarquer gentiment une charmante australienne avec qui j'evoquais mes prochaines etapes dans l'aeroport de Bandung. Elle ne connaissait pas Yogyakarta mais seulement Jodjia!Il faut dire que l'accent de mon anglais demande a etre perfectionne entre l'accent indonesien tinte d'origine typique francaise. Dans le pays je reconnais facilement l'anglais francais de l'accent australien...et quand je vois un grand blond sans chaussure noire mais avec une pinte de biere, je devine meme les tonalites de son accent et les variations musicales qui dependent de son degre d'ebriete! Les australiens sont des fetards...
 

Yogya est la ville la plus agreable d'Indonesie a ce jour. Les 12000 becaks a pedales contribuemt largement a une circulation douce dans la ville construite autour du 'kraton', le palais du sultan pacifiste (Il n'a aucune fonction depuis l'avenement de la republique mais reste tres ecoute dans le pays aussi bien par les gouvernements que par la population locale).Moins de bruit, moins de pollution qu'ailleurs; un reel bonheur qu'on a envie de briser en louant pour 50000 Rp une moto pour s'affranchir des distances et des tarifs annonces pour les trajets doux a 20000 Rp.

 

Mais soucieux de respecter l'art de vivre local, j'ai prefere m'enfoncer dans les ruelles ombragees de quelques quartiers de cette vaste cite qui s'etire en longueur (N/S) et en largeur (E/W) comme toutes les villes indonesiennes.

 

 

 

Pas de grandes hauteurs dans ce plat pays avec comme dernier terrain vague...Borobudur. Nous ne sommes pas en Belgique et les vagues de dunes ne sont pas vagues mais carrees, triangulaires, circulaires. Un site de toute beaute qui aspire a la contemplation voire au Nirvana. On ne peut pas bouder le Bouddha mais juste s'affranchir des bassesses de ce monde (aux premiers etages, a parcourir dans le sens des aiguilles d'une montre, un ensemble de fresques) pour monter vers les cloches purifiees (il n'y a plus de baratin ou de dessin) qui abritent les sages. Beaucoup en ont eu la tete coupee (malgre leur protection, la majorite des statues en a perdu la tete...) a regarder les nuages ou eruptions de soufre du volcan Merapi a l'horizon.

 

Le silence est d'or, le soleil de plomb et le paysage a couper le souffle de ce monument marque par le fameux Yang, le nombre 9 de la plenitude. Vous savez certainement comme moi que le ciel chinois a 9 plaines et 9999 coins...
Et point de mere Fouettard comme au Mont Saint Michel pour gacher le spectacle. Seulement quelques vendeurs de souvenirs a l'entree du site qui s'arrachent les quelques touristes pour tenter la vente de la journee a 15000 Rp.

Borobudur est la cerise sur la gateau de Yogyakarta, entouree par le point rouge de Merapi et le point blanc de Prambanan. Le drapeau indonesien est rouge et blanc. Il n'y a pas de point noir dans ce pays de toute beaute et d'une gentillesse extreme.

 

Comme tous les indonesiens, le Merapi fume....Et quand il allume son feu, mieux vaut de pas etre dans les parages. Tout comme il valait mieux eviter la visite du 27 mai 2006 du palais hindou de Prambanan (900 apres J.C.) . Un tremblement de terre de magnitude 5.8 a 6.2 a abattu les travaux de consolidations des annees 50 a 90 de ces temples  qui retrouvent un etat de ruine comparable a celui des annees 1890.

 

 

 

 

 

Et pour vous faire plaisir, un autre petit film sur les danses royales au son du grand gamelan. Un exercice de toute beaute qui vaut bien une messe bretonne le dimanche matin de 11 heures a 12 heures. Il y a moins de biniou, plutot des sortes de casseroles et une choregraphie impressionnante de maitrise de soi.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires