Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le curieux aller retour Paris - Auckland
  • : Indonésie Philippines Vietnam Cambodge Laos Thaïlande Australie Nouvelle-Zélande Polynésie Etats-Unis
  • Contact

Rédacteur

  • Dedelagodasse
  • Juste parti faire le tour du monde pendant 1 an...
  • Juste parti faire le tour du monde pendant 1 an...

Recherche

Lien vers les photos

Archives

Geo map

Pages

17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 09:20

….ou tout simplement un MacDo sinon rien ? Partout dans le monde ?

Il est trop tard pour partir en 2008 si on se fie aux dires de Claude Lévi Strauss en 1955 ; 


« Il n’y a plus rien à faire : la civilisation n’est plus cette fleur fragile qu’on préservait. L’humanité s’installe dans la monoculture ; elle s’apprête à produire la civilisation en masse, comme la betterave ».

 
Aujourd’hui, Coca-Cola est consommé plus de 683 millions de fois par jour dans plus de 200 pays !

Buvez Coca-Cola, délicieux et rafraîchissant.» Publicité dans la presse, panneaux de métal à la terrasse des cafés, la France, comme les autres pays d'Europe, a découvert la boisson pétillante entre les deux guerres, mais c'est à la suite du débarquement de juin 1944 que Coca-Cola, la firme d'Atlanta, née en 1892, amorce une offensive décisive. Il est vrai qu'en 1941, la boisson est déclarée « fourniture de guerre importante».
Pour 5 cents, chaque GI doit pouvoir trouver sa petite bouteille de 175 grammes. Conséquence : partout où sont les soldats américains, des usines d'embouteillage sont construites. Le budget publicitaire mondial de la marque double entre 1941et 1948, passant de 10 à 20 millions de dollars. Coca-Cola incarne à tel point les Etats-Unis qu'on accuse très vite l'entreprise d'être l'agent de l'impérialisme yankee, qui souhaite imposer sa boisson sur le territoire français, tout comme les USA le font à l'aide de leurs espions. « On pourra dire bientôt "Coca-Cola over ail,' comme on a dit "Deutschland liber ailes"», accuse l'écrivain Roger Vailland, en 1949. Face à cette campagne, menée par les députés communistes, le président de l'entreprise d'Atlanta répond :« Le Coca-Cola n'a jamais nui à la santé des soldats américains qui ont libéré la France des nazis, permettant ainsi aux députés communistes de siéger au Palais-Bourbon.»En 1944, la marque écoule 3,8 milliards de litres à travers le monde. Dix ans plus tard, ce sera le double.




Il est donc temps d’aller boire un Coca avec un MacDo à Singapour avant de découvrir les fleurs fragiles…..

Partager cet article

Repost0

commentaires